Droit des étrangers

Centre de rétention administrative

La préfecture peut décider de placer en rétention administrative l’étranger afin de le maintenir pour une durée limitée et maximale à 45 jours dans des locaux surveillés, dans le but de préparer son départ vers son pays de renvoi.
 
Après cinq jours de rétention, le juge des libertés et de la détention (JLD) sera saisi et devra dans les 24 heures de sa saisine :
  • ordonner la prolongation de la rétention,
  • ou décider d'y mettre fin. Il doit se prononcer dans les 24 heures de sa saisine.
Au vingtième jour, la rétention peut être prolongée une seconde fois par le Juge des libertés et de la détention.